Tournefort.fr

Tourisme

Tourisme

Histoire

  • Tornafort est cité au XIIe. Les chevaliers de l’ordre du Temple auraient occupé un hospice et des terres en 1176.
  • La seigneurie a appartenu à la famille des Tornaforte. Elle est associée à la vallée de Massoins et a été inféodée à Jean et Louis Grimaldi de Bueil en 1388. Le 14 février 1434, Jean Grimaldi a reçu l’hommage des habitants de Tournefort1. Elle est passée aux Caissoti après l’exécution d’Annibal Grimaldi, en 1622. En 1723, elle est revenue à la famille piémontaise de Coni, les Bruno.
  • Le tremblement de terre du 23 février 1887 a causé des dégâts importants au village isolé sur son piton rocheux. Le vieux village a été abandonné au début du XXe et était ruiné en 1916. Le dernier habitant aurait quitté le village en 1937 ou 1938. Le nouveau village est situé à « la Colle ». L’église Saint-Pierre datant du XVIIe et le cimetière sont restés dans l’ancien village.

 

Lieux et monuments

  • Église Saint-Pierre dans le vieux village. L’église est nommée San Pietro en 1658, San Pietro « in vinculis » en 1752. Elle a été restaurée en 1862, puis de nouveau après le tremblement de terre de 1887. La toiture et les chenaux ont été refaits en 1962.
  • Chapelle Saint-Antoine-de-Padoue, chapelle de Pénitents, dans l’ancien village.
  • Chapelle Saint-Martin, en ruines. C’est peut-être l’implantation du village primitif remontant aux Ligures.
  • Dans l’ancien village, ruines du château5 et des maisons.
  • Fort de Picciarvet ou du Pic Carvet construit à la confluence de la Tinée et du Var, entre 1883 et 1890, pour protéger Nice6.
  • Ponts sur la Tinée de Tournefort, au moulin de Tournefort, vestiges d’un pont datant probablement du iiie siècle7, l’autre du xviie siècle. Les volontaires de la Lozère y avaient installé deux canons en 1793.
  • Hameau de la Courbaisse.
  • Usine d’Égleros, construite en 1951. Elle est alimentée par une conduite forcée dérivant les eaux de la Tinée.

 

Personnalités liées à la commune

  • Jehan de Tournafort, prieur de l’abbaye de Lérins, entre 1365 et 1399. Il a reçu à l’abbaye les reliques de saint Honorat. Il a été évêque de Nice en 1382.

source:Wikipédia

0 Commentaire

Aucun commentaire

Il n'y a pas de commentaire pour le moment, voulez-vous en ajouter un ?

Ecrire un commentaire

Ecrire un commentaire

Recevez nos dernières actualités

Catégories

Facebook